Histoire de l’alphabet cyrillique

Ce n’est pas Cyrille qui a créé le cyrillique

Cyrille Methode alphabet russe cyrillique Кирилл Мефодий

L’alphabet que les Russes utilisent aujourd’hui s’appelle alphabet cyrillique en l’honneur de Constantin dit le Philosophe (827-869), célèbre missionnaire originaire de la ville byzantine Salonique (aujourd’hui Thessalonique, Grèce), homme savant qui reçut sur son lit de mort l’habit monastique sous le nom de Cyrille (Кирилл).

Avec son frère ainé Mikhail (plus connu sous le nom monastique de Méthode (Мефодий), Cyrille accomplit plusieurs missions religieuses en contribuant à l’évangélisation des peuples slaves.

C’est en 963, durant une mission en Bulgarie que Cyrille, à l’aide de son frère et ses disciples, finalisa le travail de création d’un alphabet slave et traduit des textes bibliques. Cet alphabet reçut le nom glagolitique (Глаголица, la racine slave GLAGOL/Глагол réfère à l’idée de parole, verbe). Avec le nouvel alphabet, Cyrille créa pratiquement une nouvelle langue. Car la traduction des textes liturgiques exigea d’inventer un certain nombre de concepts abstraits, expressions et tournures syntaxiques n’existant pas dans le dialecte bulgare qui lui servait de base. Cette nouvelle langue écrite s’appelle Slavon d’Église (Церковнославянский).

À travers toute l’histoire des Etats slaves orthodoxes, dont la Russie, le slavon coexistera, en tant que langue d’écriture et de liturgie, avec les différents dialectes slaves parlés par le peuple, et influencera le développement de ces langues. Ainsi le russe standard contemporain conserve beaucoup de traces (surtout au niveau des variantes phonétiques et du vocabulaire) du slavon d’église.

Du Glagolitique vers le Cyrillique

Les autorités religieuses de Rome, qui avaient toléré l’utilisation du slavon comme langue de liturgie pour le respect aux mérites de Cyrille (au cours de sa mission en Crimée, Cyrille retrouva et apporta à Rome les reliques de Saint Clement, Pape légendaire mort comme martyr en exil en 103), changèrent la politique après sa mort. Les partisans de la liturgie en slavon subirent des poursuites. La mort de Méthode en 885 permit au Pape d’interdire définitivement l’usage du slavon…

L’oeuvre de Cyrille et Methode fut continuée par leurs disciples, qui reçurent le soutien du roi bulgare Boris et s’installèrent dans la ville d’Okhrid. Le Bulgare Clement d’Okhrid créa, au cours des années 880, une nouvelle variante de l’alphabet slave. Sans changer les principes linguistiques de l’alphabet glagolitique, il adapta l’apparence des lettres de l’écriture grecque byzantine de son temps et baptisa la nouvelle version d’après le nom de son maitre – le cyrillique. La plupart des historiens sont d’accord pour dire que le besoin de conspiration, en plus de simplification, était la raison de cette modification.

Anciens noms des lettres

Dans le cyrillique, comme dans le glagolitique, les lettres avaient des significations numériques et la plupart entre elles étaient dotées de son propre nom portant un sens symbolique.

Аз=je, moi
Буки=lettres
Веди=connaitre
Глаголь=la parole, parler
Добро=bien
Есть=être (est)
Како=comme
Люди=gens
Мыслете=réfléchir

Ancien cyrillique bible reliure reims alphabet russe

Évolution du cyrillique au cours du temps

Vous noterez que l’apparence du cyrillique ancien est bien différente de celle du cyrillique moderne. L’alphabet a subi quelques réformes importantes au cours de son histoire : il a perdu les lettres qui étaient devenues obsolètes à cause de l’évolution de la phonétique de la langue russe et il en a acquis de nouvelles.

  • Au début de 18ème siècle, Pierre le Grand entreprend la première reforme de l’alphabet et de l’orthographie. Toutes les lettres reçoivent une nouvelle image graphique, simplifiée et unifiée (script civile), on exclut quelques lettres qui avaient traditionnellement des doubles. La reforme élimine également les lettres qui, une fois perdue leur ancienne valeur phonétique, ne se prononçaient plus comme avant.
  • Au 18ème siècle, l’Académie des Sciences ajoute les lettres Э et Й. En 1797, à l’initiative de l’écrivain et historien Nikolai Karamzine (Николай Карамзин), on adopte la lettre Ё.
  • Le cyrillique russe reçoit son apparence moderne de 33 lettres grâce à la reforme de l’orthographie de 1918. Cette reforme élimina le reste des lettres doublons qui rendaient les mêmes sons.
  • En 1918 on renonce également à utiliser le signe dur Ъ à la fin des mots après les consonnes dures, ce qui était traditionnellement prescrit pendant des siècles.

Cyrille et Méthode furent canonisés et sont vénérés aujourd’hui par les orthodoxes au même titre que les apôtres. La fête des Saints-Frères Cyrille et Méthode, le 24 mai, est devenu le Jour de l’écriture et de la culture slaves.


Cyrille Methode jour ecriture culture slave alphabet russe

Ajouter un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s