Fêtes russes ou Prétextes pour boire un verre

La plupart des fêtes « officielles » en Russie sont des jours fériés et sont un bon excuse pour inviter des amis et boire un verre « Za zdorovie! »

1 janvier : Nouvel An

Le fait que nous la célébrons pendant presque trois semaines sans interruption témoigne de notre amour pour cette fête. Nous commençons les festivités avec le Noël catholique (manifestant ainsi notre solidarité avec les peuples d’Europe), nous revenons à nos sens un peu avant la fin du décembre pour fêter le Nouvel An, puis nous célébrons le Noël orthodoxe le 7 janvier, et concluons ce marathon avec l’Ancien Nouvel an.

Les attributs des célébrations, les cadeaux et la table festive de toutes ces fêtes sont en détail décrits ici.

23 février : Jour du défenseur de la patrie

À l’origine, c’était le jour de la création de l’Armée rouge en 1918. D’une part, il s’agit d’une fête politique tout à fait officielle, d’autre part, comme dans le cas de la Journée internationale de la femme, il est de coutume de la célébrer en famille, de féliciter tous les hommes et tous les garçons: grands-pères, pères, maris, fils et leur offrir des cadeaux, peu importe leur apparenté avec les forces armées de la Russie.

8 mars : Journée internationale de la femme

La décision de la célébrer a été prise en 1910 à l’initiative de Clara Zetkin, activiste du mouvement communiste international. Au départ la fête politique et féministe, cette fête a perdu sa couleur de propagande au fil des années et est devenue la journée des femmes, où on félicite nos mères, grands-mères, collègues. On leur offre des cadeaux et des fleurs (le symbole du 8 mars est un bouquet de mimosa).

Maslenitsa (fin février ou début mars)

Analogue du Mardi Gras dans les pays européens, elle est célébrée le dimanche précédant le début du carême orthodoxe (devant Pâques). Cette fête folklorique a conservé des éléments de la mythologie slave dans son rituel, et marque pour les Russes la fin de l’hiver.

Les principaux attributs traditionnels sont:

  • les divertissements dans la rue (concours, promenades etc.),
  • le brûlage de l’épouvantail représentant l’hiver,
  • les crêpes (voir la recette ici).

1 mai : Fête du printemps et du travail

Au cours des 70 années d’existence de l’Union soviétique, cette fête (Journée internationale de la solidarité des travailleurs) était l’une des principales. Chacun était censé participer à des rassemblements solennels, porter des drapeaux rouges et des banderoles avec des slogans communistes.

Quelque soit le régime politique, un jour férié pour un Russe est sacré et cette fête n’a pas été annulée.

Maintenant, la plupart des Russes vont en dehors de la ville ce jour-là, travaillent dans leurs datcha ou pique-niquent avec leurs amis.

9 mai : Jour de la Victoire

C’est la fête la plus importante et respectée dans notre pays. La Seconde Guerre mondiale (en Russie, la guerre de l’URSS avec l’Allemagne nazi s’appelle la Grande guerre patriotique) a touché d’une manière ou d’une autre presque chaque famille russe.

Ce jour-là, nous honorons les anciens combattants et apportons des fleurs (souvent des oeillets) sur les tombes des soldats inconnus et sur les monuments commémoratifs. Dans plusieurs villes, il y a des défilés militaires (le plus important est à Moscou, sur la Place Rouge). Dans la rue les orchestres jouent des chants militaires et des films sur la guerre sont diffusés à la télévision.

À une heure donnée, une minute de silence est réalisée dans tout le pays. Le soir, dans de nombreuses villes, il y a un feu d’artifice.

Et aussi

Parmi les dates mémorables introduites après l’effondrement de l’Union Soviétique et qui sont aujourd’hui des jours fériés, il convient également de noter:

  • le 12 juin : Jour de la Russie. Ce jour, la Déclaration de souveraineté de la Fédération de Russie a été adoptée en 1990;
  • le 4 novembre : Jour de l’unité nationale. Ce jour-là, on se souvient de l’exploit des citoyens Kozma Minin et du prince Dmitry Pozharsky en 1612 qui ont libéré Moscou des envahisseurs polonais et ont « montré un modèle de solidarité de tout le peuple, quels que soient leur origine, leur religion ou leur statut dans la société »;
  • le 12 décembre : Jour de la Constitution.

Durant l’époque soviétique, toutes les fêtes officielles ont été mises en évidence en rouge sur les calendriers, d’où l’expression russe: красный день календаря («jour rouge du calendrier») qui veut dire « un jour férié ».


Ajouter un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s