Les quatre traditions des poupées russes ou D’où vient la Matriochka?

La Matriochka est aujourd’hui l’un des souvenirs russes le plus populaire: les touristes du monde entier achètent ces poupées comme un cadeau pour leurs proches ou un petit souvenir pour eux-mêmes. 

Même si la Matriochka est considérée comme un souvenir russe traditionnel, son histoire en Russie est très récente.

Elle est née en 1890. Son prototype était une statuette en bois sculpté d’un saint bouddhiste Fukuruma, qui a été apporté de l’ile Honsu à la propriété Abramtsevo près de Moscou. La figurine représentant le sage en médiation, était détachable et à l’intérieur on trouvait d’autres figurines – 5 au  total.

À l’image de ces poupées, un artisan russe Vassily Zvyozdochkin a fait des statuettes en bois, et l’artiste Serguei Malioutine les a peintes. Elles représentaient une fille en sarafane avec un foulard sur la tête, tenant un coq noir dans les mains. Le prénom courant paysan à cette époque était Матрёна (Matriona, dont le diminutif est Matriochka) – et c’est ainsi apparut notre bien-aimée Matriochka.

Premiere matriochka russe traditionnelle artisanat

Les expositions et les foires annuelles en Europe à cette époque – au début du XX siècle –  ainsi que les « Saisons Russes « de Diaghilev à Paris ont largement contribué à l’exportation massive de ces poupées russes et à une sorte d’engouement ainsi que de l’intérêt par les étrangers pour tout ce qui est russe.

La peinture des matriochkas devient de plus en plus colorée, et la fantaisie des artistes de plus en plus démesurée. Les poupées sont faites pour répondre à leur objectif principal: faire une surprise. Ce n’est plus juste une fille paysanne, des matriochkas sont désormais vouées à un certain niveau d’éducation et d’érudition: des héros historiques, des politiciens, des personnages des oeuvres littéraires.

Matriochka bizarre russe

Types de matriochkas

Il existe deux types de matriochkas : traditionnelle et d’auteur.

  • La peinture de la Matriochka d’auteur n’est limitée que par la fantaisie de l’artisan : personnages de contes de fées, caricatures des stars du show-business, présidents de différents pays etc.
  • La peinture des Matriochkas traditionnelles est beaucoup plus stricte. Elles sont crées par des artisans de certaines régions de Russie et selon un savoir-faire reconnu. Chaque région a ses propres canons de forme, de couleurs et de détails du costume. 

Les plus connues sont issues de 4 endroits:


Matriochkas de  Serguiev Possad

Serguiev Possad (ou Zagorsk), région de Moscou (en russe: Сергиев Посад, Загорск)
  • Cette poupée ressemble encore à la première matriochka. Elle est trapue, vêtue d’un sarafane, d’une blouse brodée, d’un tablier et porte un foulard vif. 
  • Les couleurs traditionnelles sont rouge ou orange, jaune, vert et bleu.
  • Les lignes du visage et des vêtements sont entourées d’un contour noir.
Matriochka traditionnelle serguiev possad zagorsk Moscou

Matriochkas de Semionov

Semionov, région de Nijni Novgorod (en russe: Семёнов)
  • Cette fille aux cheveux noirs porte sur sa tête un foulard jaune à pois.
  • Elle porte un tablier avec un  bouquet de fleurs rouge bordeaux et rouge vif, légèrement décalé vers la droite.
  • Ses mains sont abaissées sur les côtés.
Matriochka traditionnelle semionov

Matriochkas de Polkhov Maidan

Polkhov Maidan, région de Nijni Novgorod (en russe: Полхов-Майдан)
  • Une fille blonde ou rousse, sa tête est couverte d’un foulard, sur lequel il y a nécessairement une grande fleur.
  • Les couleurs principales sont bleu, violet, rouge cramoisi, jaune, vert.
  • Une image typique des poupées de Polkhov sont les fleurs de couleur vive d’églantier ou des roses sur un sarafane.
matriochka traditionnelle russe polkhov maidan

Matriochkas de Viatka (Kirov), région de Nijni Novgorod

Viatka (Kirov), région de Nijni Novgorod (en russe: Вятка ou Киров)
  • Une fille aux yeux bleus et aux cheveux roux avec un sourire timide – c’est la plus nordique  des poupées russes.
  • Sa particularité est l’incrustation du corps avec de la paille, des épillets et des grains.
Matriochka traditionnelle russe viatka kirov

Matriochka : technologie de production

D’abord il faut sélectionner un arbre (en général, c’est le tilleul, le bouleau, le tremble, le mélèze). L’arbre doit être abattu  obligatoirement tôt au printemps, tant qu’il a peu de sève. Il doit être lisse et sans nœuds. Le tronc est séché environ deux ou trois ans. Les artisans disent que l’arbre doit « sonner ».

La plus petite poupée qui ne s’ouvre pas est fabriquée en premier. 

Lorsque le corps de la matriochka est fait, il est enduit et poncé. Ensuite vient la peinture. Chaque région a ses propres règles de savoir-faire et des canons de formes et de couleurs. 

À la fin, chaque matriochka est vernie pour protéger la peinture et conserver les couleurs plus longtemps. 

Dans une matriochka bien faite toutes les parties sont bien ajustées et entrent facilement l’une dans l’autre, le dessin est juste et, bien sûr, elle est très belle.

Matriochka traditionnelle russe artisanat

Ajouter un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s